LA VIOLENCE EST INACCEPTABLE

La loi protège les victimes.
Ne restez pas seule…

DANS LE LOT-ET-GARONNE,
DE NOMBREUX ACTEURS SONT A VOTRE ECOUTE
ET PRÊTS A VOUS AIDER

Non, ce n'est pas normal ...


Les violences, qu'elles soient verbales, psychologiques, physiques, économiques, sexuelles ... ne doivent pas être considérées comme de simples disputes ou des conflits conjugaux.
Elles se traduisent par un rapport de force d’un individu sur un autre, bien souvent un dominant et une dominée.
Le phénomène se déroule toujours dans un climat de peur, de tension, de culpabilité… aux conséquences désastreuses pour chaque personne concernée : la victime, ses enfants, son entourage.

J'ai besoin d'aide

Vous pensez être victime de violences… ne restez pas seule.

Etre victime de violence, c’est être prise dans un tourbillon dont on ne peut sortir seule.
Vous vous sentez isolée, humiliée, rabrouée, maltraitée. L’absence de blessure ne signifie pas l’absence de violences.
Des professionnels peuvent vous aider.


Vous êtes victime

Pour vous en sortir, il faut trouver une personne de confiance (famille, ami, association, assistante sociale…) pour :
• Rompre l’isolement,
• Vous aider à diminuer la tension, la panique,
• Faire le point sur votre situation pour que puissiez prendre des décisions s’il le faut,
• Préparer un dépôt de plainte,
• Connaître vos droits,
• Savoir vous protéger en cas de crise.
Vous pouvez également porter plainte auprès des forces de l’ordre ou écrire au Procureur de la République.
Faites en sorte de garder tous les éléments de preuve que vous pourriez avoir à votre disposition… trop de dossiers ne peuvent pas être poursuivis par manque de preuve.

Le cycle de la violence

Toute personne victime de violences est sous emprise.
Elle est comme dans une toile d’araignée, prise au piège et n’arrive pas à s’en sortir.
Elle hésite, décide de partir ou de porter plainte et parfois revient sur sa décision….
Toute victime subit des psycho-traumatismes qui la détruisent et l’empêche de se comporter comme elle l’aurait fait sans ces violences.
Reprenez confiance en vous, ce n’est pas votre faute, faites vous aider !

Vous êtes témoin

Etre dans l’entourage d’une personne victime de violences est très éprouvant. Il vous faut comprendre que les violences subies, l’emprise, le cycle des violences, les psychos traumatismes, la stratégie de l’auteur… altèrent considérablement le comportement de la victime et la dévalorise.
Quelques conseils :
• Je l’écoute avec bienveillance
•Je créé un climat de confiance et me souviens que c’est très compliqué pour elle et que le parcours est souvent très long
• Je ne la juge pas, je ne la moralise pas, je ne la culpabilise pas
• Je prends en compte sa parole
• Je sais qu’elle se sent coupable… alors, je lui explique que la LOI punit les violences et que rien ne justifie la violence
• Je sais qu’elle a peur… alors, je fais tout pour qu’elle se sente en sécurité, je lui donne les contacts importants (cf. Liste des structures qui peuvent vous aider)
• Je sais qu’elle est perdue, vulnérable…alors je lui montre que je la croie, je lui explique que le stress influence son comportement et je tente de lui redonner de la confiance.
Votre action passe par une écoute bienveillante et respectueuse de ses décisions même si celles-ci vous déroutent. Votre stabilité et votre non jugement lui permettra de vous compter parmi les aides potentielles et de revenir vers vous.

 

Je veux en savoir plus

Vous vivez dans un sentiment de peur et d’insécurité permanent. Vous n’avez pas d’autonomie. Vous êtes isolée, n’avez pas ou plus d’amis. Vous êtes en grande fatigue nerveuse et physique. Vous avez honte et vous sentez coupable. Vous vous sentez dévalorisée, n’avez plus confiance en vous et /ou dans les autres.
La stratégie de l’auteur, l’emprise, le regard des autres vous empêchent de prendre des décisions…
c’est normal, vous n’êtes pas en faute… nous pouvons vous aider.


Comprendre, prévenir et éviter la violence

Notre société véhicule beaucoup d’idées reçues sur les femmes et les hommes. Nous les entendons souvent, nous les reproduisons et nous contribuons à leur développement sans même nous en rendre compte.
Une femme n’est pas plus bête qu’un homme, elle n’est pas non plus destinée à être inférieure à l’homme.
Ces idées sont des stéréotypes qui classent les personnes dans des catégories, les obligeant à correspondre à ces groupes.
De ces stéréotypes et malgré les qualités personnelles de chacun, des idées reçues persistent : les femmes sont destinées aux tâches domestiques, à l’éducation des enfants…les hommes sont meilleurs dans les sports et plus compétitifs… voire plus bagarreurs.
Ces idées et l’éducation que l’on donne à nos enfants peuvent avoir un impact sur les violences voire les légitimer.
Il est important d’en prendre conscience pour les dépasser.
Eduquer un petit garçon sans lui rappeler que les petites filles ont les mêmes droits que lui et qu’il doit les respecter …c’est peut être le mettre en capacité de devenir violent. Il peut en souffrir lui aussi.
Eduquer une petite fille sans lui apprendre ces mêmes valeurs, c’est peut être la mettre dans une position d’acceptation de cette supériorité qui peut terminer par un rapport de domination souvent à l’origine des violences.

Rappelez-vous que :
La catégorisation des personnes ENTRAINE les stéréotypes qui ENTRAINENT les préjugés qui LEGITIMENT les discriminations.

Visualisez le court métrage « Mon cher Papa »
Informations départementales

Votre mobilité :
Dans le département de Lot-et-Garonne, nous souhaitons faciliter la mobilité des femmes victimes de violences conjugales.
Si vous avez des difficultés réelles pour vous déplacer, sachez qu'il peut vous être proposé de bénéficier d’un taxi pour vous assurer votre transport (uniquement si vous n’avez pas de moyen de locomotion) pour un acheminement vers :
• un lieu d’hébergement d’urgence,
• un lieu d'accueil et d'écoute pour travailler votre parcours, vous écouter ou vous aider,
• un lieu d’expertise médicale,
• un commissariat ou une brigade de gendarmerie pour porter plainte,
• les lieux d’audiences judiciaires.
La commande du taxi ne peut pas être réalisée directement par vous. Ce sont les structures qui peuvent vous proposer cette prise en charge.
Apporter des éléments de preuve :
Le certificat médical, lorsque vous avez subi des blessures physiques est très important car il apporte des preuves pour les enquêteurs. Sachez que vous n’êtes pas obligé d’avoir un certificat médical pour porter plainte. En revanche, afin de constituer des preuves, donnez vous toutes vos chances et faites le réaliser avant que les traces ne s’effacent.
Dans le département de Lot-et-Garonne, les professionnels de santé, notamment dans les services d’urgence, peuvent vous proposer de prendre des photos et d’archiver toutes les constatations médicales qu’ils feront.
Si vous n’êtes pas décidé à porter plainte maintenant, prenez cette précaution afin que vous puissiez, si vous vous décidez à porter plainte plus tard, indiquer aux enquêteurs que des éléments sont archivés…vous pourrez ainsi prouver que ce n’est pas la première fois.
Accumulez le plus de preuves possibles… de nombreuses situations ne peuvent pas être traitées par manque d’éléments.

Liens utiles
ATTENTION d’autres violences peuvent aussi vous concerner :
• Violences sexistes et sexuelles
• Harcèlement
• Agressions sexuelles
• Mariages forcés
• Mutilations génitales
• Prostitution.

Pour tous ces types de violence, vous pouvez être aidée.

Quelques liens :

Préfecture de Lot-et-Garonne
www.stop-violences-femmes.gouv.fr (informations complémentaires dans les deux onglets « victimes et professionnels » et sur tous les types de violence)
www.memoiretraumatique.org (site de la psychiatre Mme Salmona)
www.stop-harcelement-sexuel.gouv.fr
http://www.resonantes.fr/
Conseils de protection
• Identifier des personnes pouvant vous venir en aide en cas d’urgence.
•Enregistrer ou apprendre par cœur les numéros de téléphone importants
• Informer les enfants de la conduite à tenir (se réfugier chez les voisins, savoir téléphoner au 17 ou 112)
• Scanner et enregistrer les documents chez un proche, chez un avocat, dans une association :
Pièces d’identité, Carte et attestation de sécurité sociale, Bulletins de salaire, diplômes, documents bancaires, certificats médicaux et ordonnances, dépôt de plainte, décisions judiciaires, titres de propriété…
• Ouvrir un compte bancaire
• Prendre contact avec une association
Télécharger l'application App-elles.
Cette application est gratuite, elle permet de donner l'alerte en cas de danger.

Toute forme de violence


VERBALE, PSYCHOLOGIQUE, PHYSIQUE, ECONOMIQUE, SEXUELLE…

constitue un délit qui permet la poursuite de l’auteur devant le Tribunal.

FAITES VOUS AIDER

Trouvez les informations
utiles

ÊTRE AIDE PRES DE CHEZ SOI

Trouvez, en un clic, des professionnels pour vous accompagner

Pour trouver rapidement l’information sur la carte

Nous avons placé sur cette carte toutes les structures qui concourent à la prise en charge des victimes de violences conjugales, dans le lot-et-Garonne.
Lieux d'écoute et d'orientation
Accueil de jour
Lieux d'hébergement
Autres structures associatives
Centres médico sociaux et services de PMI
 
Utilisez les + / – et « la petite main » pour vous déplacer dans la carte, identifier votre région, ville, quartier puis zoomer dessus.
Cliquez sur l’icône afin d’obtenir les coordonnées de l’organisme.
Cliquez sur l’icône afin d’obtenir les renseignements par type d'organisme